La Dynamique du GPS INTERIEUR

Mucha un style éternel « L’Art nouveau »

« L’Art est le cri de l’âme de l’artiste, éveillé par la beauté de la pensée,

la beauté de la nature , la beauté des formes »

Alphonse Mucha , roi de l’affiche imprimée en couleurs, est devenu le maitre incontournable de l’Art nouveau, ce mouvement inédit caractéristique de la Belle époque. Pourtant Tchèque de cœur et de naissance Mucha reste pour les Français  le symbole d’une certaine époque, d’un style identifiable entre tous, caractérisé notamment par des formes serpentines joyeuses et brillantes. Son art séduisant et novateur, devint mondialement connu et immédiatement reconnaissable

Grace  a sa rencontre providentielle en 1894, avec l’immense  Actrice Sarah Bernard, les affiches de Mucha envahissent le tout Paris. Mucha visionnaire a alors l’intuition de décliner ses femmes mystérieuses aux allures byzantines, nimbées d’or et de minutieux drapées en une série d’affiches publicitaires. Le style Mucha devient le précurseur du « design publicitaire »

« L’influence de Mucha sur l’art de l’affiche et l’illustration est indéniable. Il a donné à la publicité une touche de beauté et de mystère, transformant des annonces ordinaires en œuvres d’art. »

Mucha au sommet de sa carrière a d’autres ambitions. Profondément attaché a la cause artistique, il aspire a défendre et élever son peuple a l’aide d’un art qui se veut libérateur. L’artiste cherche a interpeller , a aller au delà du travail décoratif et a laisser place a une soif de liberté, de justice et d’humanité. C ‘est la figure d’un artiste engagé, libéré empli d’une harmonie universelle autant que fraternelle.

Mucha aspirait a un monde meilleur, ou des personnes d’origines culturelles diverses pourraient respecter leurs différences et vivre en paix et en Harmonie

Le Culte de la Beauté

Le Culte de la Beauté, s’articule autour de l’idée que l’art est une expression profonde de l’âme, inspirée par diverses formes de beauté, qu’elles soient issues de la nature, de la pensée ou des formes artistiques. Cette conception est magnifiquement illustrée dans l’œuvre de Mucha, où la femme occupe une place centrale, non seulement comme sujet mais aussi comme vecteur d’émotions et de messages.

Le poète symbolique Henri Dergron souligne l’utilisation par Mucha de la figure féminine comme un moyen de transmettre un large éventail d’émotions. Pour lui, Mucha n’embellit pas simplement la femme ; il célèbre la femme réelle, avec toutes ses complexités, représentant à la fois la douceur et la douleur, à travers des gestes aussi intimes que les baisers.

Mucha lui-même voit dans la beauté féminine un moyen d’élever l’humanité. Selon lui, c’est à travers la femme que l’homme apprend à apprécier la beauté et, par extension, à cultiver la bonté.

« L’inspiration… vient de mon amour profond pour tout ce qui est beau. »

Cette idée est particulièrement évidente dans sa peinture « La vierge aux Lys ». Dans cette œuvre, la Vierge est dépeinte non seulement comme une figure de pureté (symbolisée par les lys blancs) mais aussi comme un guide spirituel. Elle incarne la « Madoneo putrissima », une représentation de l’idéal féminin, élevant l’homme par sa lumière intérieure et sa spiritualité.

La figure féminine dans l’œuvre de Mucha n’est pas une simple représentation esthétique ; elle est chargée de pouvoir et de mysticisme.. Dans le Culte de la Beauté de Mucha, la femme est à la fois muse et messagère, ouvrant la voie à une compréhension plus profonde de la beauté, de la bonté et de la vérité spirituelle.

RÉPANDRE LA LUMIÈRE : LA VOCATION DE MUCHA

« Le Pater est l’œuvre à laquelle je tiens le plus. Elle m’a permis d’exprimer ma foi en Dieu et ma confiance en la sagesse humaine. »

Le Pater, première œuvre philosophique de Mucha publiée le 20 décembre 1899, est considéré comme l’une de ses plus belles réalisations. Conçu comme un message aux générations futures, il ne se contente pas de représenter un épisode biblique, mais exprime une pensée humaniste à travers la prière. Chaque verset est encadré d’une riche décoration, suivi d’un commentaire et d’une gravure en noir et blanc.. Le Pater décrit en sept étapes la progression de l’humanité, de l’ignorance vers la spiritualité et la vérité, sous la guidance de la lumière divine. 

C’est une œuvre d’art totale, intégrant un éventail d’iconographies de diverses cultures et religions, y compris des symboles égyptiens et maçonniques, présentant Dieu comme une force spirituelle universelle. L’illustration finale représente une jeune fille face à des monstres, symbolisant la protection divine. Le Pater, à travers le Notre Père, transmet un message sur le progrès humain et l’atteinte de la vérité universelle. ll a utilisé cette œuvre pour exprimer non seulement sa foi religieuse, mais aussi sa croyance dans le potentiel et la sagesse de l’humanité.

L’Epopée Slave

« La réalisation de ces toiles m’a offert l’occasion de rendre hommage au peuple slave. Non seulement en tant qu’artiste, mais aussi en tant que fils du peuple slave, j’ai ressenti le besoin de célébrer dans mes toiles l’histoire, les traditions et les légendes de mon peuple. »

L’Épopée slave, série de vingt tableaux monumentaux par Alphonse Mucha (1910-1928), est un des ses plus grands accomplissements. Illustrant l’histoire et la mythologie slaves, ces œuvres mêlent mythes anciens et événements récents, mettant en avant l’unité, la lutte et la souveraineté slaves. Mucha y associe réalisme et symbolisme, usant de couleurs et lumière pour une grandeur majestueuse. Influencé par le nationalisme, il honore l’héritage slave, faisant de cette épopée un trésor culturel tchèque et un sommet de sa carrière, aujourd’hui exposée dans divers musées en République tchèque.

Pour me contacter